Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)

www.foodpackautomation.fr
TETRA PAK News

Les essais virtuels de produits deviennent une réalité

« Une interview exclusive pour FoodPack Automation de Per-Erik Wahlgren, Chef du Centre de Développement Produit (PDC) de Tetra-Pak à Lund, Suède. »

Les essais virtuels de produits deviennent une réalité

Tetra Pak, entreprise multinationale de pointe en solutions de transformation et de conditionnement des aliments, a annoncé publiquement en août 2020 qu’elle avait fait passer des essais virtuels de développement de produit. Ce choix a été un franc succès, qui a bénéficié du fait que nombre de clients étaient dans l’incapacité de se déplacer en raison des restrictions liées à l’épidémie de COVID-19. Per-Erik Wahlgren, chef du centre de développement des produits (PDC) Tetra Pak à Lund, en Suède, discute en exclusivité avec FoodPack Automation du projet et décrit comment l’idée d’essai virtuel est passée du concept à la réalité.

L’innovation dans la technologie de pointe et les solutions intégrées pour la transformation et le conditionnement des aliments est au cœur des objectifs de Tetra Pak depuis sa création en 1951. L’entreprise s’est engagée à aider ses clients à transformer des concepts en produits commerciaux complets : testés, évalués et modifiés de façon optimale. Dans le cadre de cette mission, il est essentiel d’avoir un processus d’essai de produits qui soit rigoureux et exhaustif. Certains des représentants des clients assistent habituellement à ces journées d’essais, mais en raison de l’épidémie de COVID-19 et des restrictions qu’elle a engendrées en matière de déplacements, Tetra Pak a fait un choix audacieux : celui de l’essai virtuel. Et ce n’est pas rien lorsque l’on connaît la portée et l’intensité des essais de nouveaux produits.

« La première étape pour le développement d’un nouveau produit est la planification. C’est à ce moment-là que nos responsables de compte communiquent avec le client pour discuter de ses exigences, explique Wahlgren. Nous commençons toujours par la même question : quel est l’objectif ? L’objectif doit être clair et tangible, quelque chose sur lequel nous pouvons agir ; une hypothèse, si vous voulez. Il est également important de définir les critères de réussite. »


Les essais virtuels de produits deviennent une réalité

Produits de prochaine génération

Tetra Pak se spécialise dans la transformation et le conditionnement des produits de prochaine génération, y compris le yaourt conservé à température ambiante, les boissons à base de plantes et les boissons nutritionnelles enrichies en protéines d’insectes.

Wahlgren explique : « Si nous testons un colorant à café à base de plantes sur un café à base d’avoine, par exemple, nous utilisons les essais pour explorer les effets sur certains paramètres, notamment la durée de conservation. Les critères de réussite peuvent inclure l’obtention d’un produit stable, d’une bonne coloration blanche dans le café, similaire au lait normal, et d’une saveur appréciable. »

Une fois que Tetra Pak et le client sont d’accord sur les objectifs et les critères de réussite, l’entreprise affecte un technologue en alimentation hautement qualifié (diplômé d’un master ou d’un doctorat) au projet. L’équipe du projet détermine le nombre de lots à tester et les paramètres à étudier.

« Le client nous envoie des matières brutes, comme de l’extrait d’avoine pour cet exemple, et nous achetons les matériaux standards, précise Wahlgren. Nous développons progressivement un protocole préalablement à l’essai, qui peut aller de un à cinq jours. »

Rapport pour le client

Une fois que l’essai est terminé, l’équipe de Tetra Pak analyse les résultats avant de tirer les conclusions et de rédiger le rapport pour le client.

« 80 % de nos journées d’essais ont lieu entre 8 et 12 semaines après le premier contact avec le client, explique Wahlgren. Deux semaines après la fin de l’essai, le rapport est prêt pour le client. »

Avec un processus aussi bien conçu pour aider le client à développer la solution idéale pour le produit qu’il souhaite fabriquer, la nécessité de modifier ce processus présentait quelques difficultés.

« En 2019, nous avons eu 155 journées avec nos clients sur notre site de Lund, dont 80 % impliquaient des voyageurs internationaux, déclare Wahlgren. Beaucoup de nos clients viennent en groupe de 5 à 8 personnes. »

Transition virtuelle

Par chance, préalablement à la pandémie, Tetra Pak avait déjà commencé à réfléchir à la possibilité d’introduire des essais virtuels et à s’interroger sur les différences éventuelles de cette expérience pour les clients. L’arrivée du COVID-19 a largement accéléré cette réflexion.

« Avec l’émergence de la pandémie, l’un de nos principaux clients nous a appelés pour nous prévenir qu’il devait annuler les essais car il ne pouvait pas venir en Suède pour y assister, explique Wahlgren. Il s’agissait cependant d’une affaire importante, et c’est pourquoi l’introduction des essais virtuels est passée en tête de nos priorités. »

Tetra Pak souhaitait que les essais virtuels restent hautement professionnels. L’installation a été conçue pour imiter un studio, comme celui d’un journal télévisé. L’équipe peut déplacer plusieurs caméras à différents endroits, y compris dans le laboratoire et même à l'intérieur d’une machine pour permettre au client de voir précisément ce qui se passe pendant l’essai. La diffusion bi-directionnelle en ligne se fait sur les plateformes Cisco Webex ou Microsoft Teams, et l’entreprise utilise vMIX comme logiciel de streaming vidéo en direct.

« Les résultats sont montrés à l’écran pendant l’essai et il est possible de faire quelques ajustements pour proposer des commentaires tout au long du processus », explique Wahlgren. « Cela signifie que nous pouvons procéder à des améliorations en temps réel. Notre objectif est d’offrir des résultats utiles à nos clients, qu’il s’agisse d’allonger la durée de conservation d’un produit ou d’aider nos clients à prendre des décisions éclairées pour des investissements dans de nouvelles technologies, par exemple. Nous encourageons nos clients à repousser les limites et à prendre une longueur d’avance. »

Direction professionnelle

Un directeur supervise l’essai. Il sait comment offrir au client une expérience virtuelle réussie, mais il comprend également la complexité des essais du PDC. Il décide en temps réel de ce qui doit être diffusé en direct et de ce qu’il faut enregistrer pour pouvoir le regarder plus tard ; du moment auquel il faut passer d’une caméra à une autre ou des autres aspects techniques pour une expérience de développement de produit qui soit complète et précise. Pour permettre de goûter aux produits, Tetra Pak envoie des échantillons au client pour qu’il les évalue.

« Nous étions un peu nerveux lors du premier essai virtuel le 25 mars 2020, mais finalement ce n’était pas nécessaire car les commentaires que nous avons reçus étaient excellents : le client nous a dit que l’expérience était comme s’il avait été sur place, raconte Wahlgren. Depuis, nous avons organisé 74 essais virtuels pour 42 projets différents. Cela a évité le déplacement de 125 personnes sur notre site, ce qui correspond à 13 à 19 tours du monde dans une Volvo. »

L’entreprise fait référence aux essais virtuels comme les « journées sans déplacement » à cause de l’importance des émissions de CO2 qui ont pu être évitées. Les clients peuvent réserver des essais sans déplacement dans le cadre du forfait d’essai officiel du PDC qui est désormais proposé dans plusieurs PDC Tetra Pak du monde entier. En choisissant le forfait, les fabricants de produits alimentaires peuvent affiner de nouveaux concepts de traitement, réaliser des essais et évaluer les résultats définitifs depuis chez eux en s’appuyant sur des technologues et ingénieurs en alimentation expérimentés.

Un processus éprouvé

« Aujourd’hui, nous avons une technique et une application éprouvées en place, mais ce qui est le plus important c’est la communication bi-directionnelle, raconte Wahlgren. Nous discutons et travaillons avec le client tout au long des essais sans déplacement. C’est comme si nous étions dans la même pièce. En conséquence, le forfait rencontre un franc succès et les retours sont excellents. »

À l’automne, entre la première et la deuxième vague de COVID-19, Tetra Pak a dû gérer la venue sur site de plusieurs représentants d’un client pour un essai dans le respect de la distanciation sociale et auquel plusieurs collègues ont participé de façon virtuelle.

Wahlgren explique : « La situation était difficile à gérer car nous avions des développeurs de produits sur site et des preneurs de décision qui assistaient à distance. Toutefois, tout s’est bien passé, et je crois que cette façon de procéder sera la norme à l’avenir. Si beaucoup moins de personnes viendront en personne sur notre site, nous pourrons poursuivre les essais dans de très bonnes conditions. »

www.tetrapak.com/fr-fr

  Demander plus d’information…

LinkedIn
Pinterest

Rejoignez nos 15 000 followers (pour IMP)